Fédération de l'Essonne

Fédération de l'Essonne
Accueil
 
 
 
 

L’ACTION ET LA RIPOSTE

Rédigé à « chaud » quelques jours après la fin du cycle électoral, le rapport de Pierre LAURENT au Conseil national des 23 et 24 juin dernier, n’avait pas pour ambition de faire une analyse détaillée de la situation mais de faire des propositions sur le processus de travail dans lequel les communistes doivent s’engager.

Inédite sous la 5e République, la situation marque un bouleversement électoral et politique annonciatrice d’une recomposition appelée à connaître d’autres épisodes.

Tout doit être repensé, réétudié : l'état de la société, des clivages de classe, à l'heure d'une mondialisation capitaliste en plein chaos, le nouveau paysage politique, la nature des nouvelles forces en présence, les conditions de construction d’une nouvelle majorité politique de changement à partir de cette situation, la question de la gauche, de son état et de son avenir... C'est donc une réflexion d'ampleur à laquelle nous sommes appelés.

En réussissant à capter à son profit un ras-le-bol généralisé de la classe politique, En Marche échafaude cependant un équilibre instable.

Il y a une énorme contradiction entre ce hold-up réussi par Macron et les attentes de progrès social, écologique et démocratique des Français. Le décalage est criant entre les pouvoirs quasi absolus du Président, et l'état réel du pays.

Au sein de ce paysage politique hostile, la question de l’avenir du parti est posée.

L’action et les luttes sont une condition de la reconstruction politique, y compris de nos propres réinventions.

Notre réinvention doit être résolument offensive. Parce que notre audace doit être le contraire d'un renoncement. Parce que notre force, avec son originalité culturelle, d'idées, de pratiques et de projet, reste indispensable à la réinvention plus globale d'un projet de transformation majoritaire.



Pour ce faire, Pierre LAURENT a lancé trois propositions :

1) Lancer un processus de profonde transformation du Parti, aboutissant à un congrès extraordinaire avant la fin 2018.

2) Lancer des fronts de riposte et d'action immédiats.

3) Lancer un débat national « Réinventer à gauche » avec tous les citoyens disponibles pour ce travail.
 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.