Fédération de l'Essonne

Fédération de l'Essonne
Accueil
 

Déclaration de Pierre LAURENT

Déclaration de Pierre Laurent

  • "Créer, c’est résister. Résister, c’est créer" - On vous fait un dessin

 
 
 

Le PCF lance un appel solennel !

Beaucoup d’enseignements sont à tirer de ce scrutin et nous invitons les communistes à très vite se réunir en assemblée générale, pour en débattre. Déjà sur les causes de l’abstention massive, liée à la déception, à la colère de l’électorat de gauche, face à la politique d’austérité du gouvernement qui vient de réaffirmer par les voix de M.VALLS, puis de F. HOLLANDE, qu’il continuait dans la même impasse !

Cette abstention, un peu moindre qu’en 2009, et le score sans précédent du FN, dans tout le pays, confirment la crise politique et démocratique que traverse le pays et ont les mêmes racines : le rejet d’une Europe ultra-libérale, sourde aux attentes des peuples, développant les politiques d’austérité tout comme le gouvernement, aligné sur les dogmes financiers, de concurrence libre et non faussée de l’Union Européenne.

Le FN a catalysé le mécontentement populaire, a capté les voix de la droite qui se débat dans ses contradictions et les affaires, c’est grave pour notre pays, pour l’Europe. Le PS s’écroule après la bérézina des municipales et cela fait naître beaucoup d’interrogations et de réactions dans ses rangs, notamment après la déclaration de Manuel Valls, droit dans ses bottes, dont la majorité gouvernementale vient d’être de nouveau sévèrement sanctionnée.

Les résultats du Front de gauche, au plan national comme au plan essonnien, sont stables par rapport à 2009 légèrement en hausse (+ 523 voix, - 0,6%) mais n’évoluent pas comme nous le souhaitions. Bien sûr des résultats sont très intéressants, en progression, en voix comme en pourcentage, à Grigny dont le maire Philippe RIO était candidat, qui arrive en tête de toutes les forces politiques de la ville avec 32%. A BRIIS sous FORGE, à MORSANG, comme aux ULIS et en d’autres lieux, mais avec un FN en tête, en nette progression. Cela « ne permet pas de relever le défi d’une voie alternative majoritaire à gauche. Un vaste chantier est devant nous », dit la déclaration du PCF au soir du 25 mai.

Dans cet esprit le PCF a lancé un appel solennel : « De cette crise politique doit émerger une perspective réelle et crédible à gauche sur fond de rupture avec ce système rompu aux thèses libérales. La gauche s'est trop éloignée de ses valeurs. Elle ne pourra retrouver le peuple que dans un mouvement social et politique de l'ampleur d'un Front populaire du XXIème siècle. Nous appelons tous ceux qui, ce soir, se sentent malheureux à gauche, toutes les forces vives du pays, la jeunesse et les salariés à s'unir sans attendre. Nous mettons le Front de gauche à leur service.

Enfin, grâce à la mobilisation des militants communistes, des élus-es, sur le terrain, malgré une situation difficile, des médias très complaisants avec le FN, une inégalité de traitement médiatique pour le PCF, pour le FDG et un temps de campagne très court au sortir des municipales, nous réussissons à faire élire 4 député-es du Front de gauche aux européennes 2014 : Marie-Christine Vergiat ( Sud-Est ), Jean-Luc Mélenchon (Sud-Ouest ), Patrick Le Hyaric (Ile-De-France), Younous Omarjee - DVG soutenu par le Front de gauche, (Outre-Mer). Jacky Hennin hélas, n’a pu se faire réélire dans le contexte politique de la circonscription Nord-Ouest.

Il reste que nous devons tout en restant mobilisés quant aux suites de scrutin, sur le terrain social et politique, mener ce débat qui nous préoccupe toutes et tous : la crédibilité d’une alternative du FDG, d’une offre politique ouverte, attractive, populaire, pour une autre politique, un nouveau projet à gauche, en France, en Europe.

De ce point de vue, la victoire, très peu soulignée de nos camarades de SYRIZA, que nous saluons, en Grèce, est forte d’enseignements. Dans cette visée, les résultats de nos partenaires européens du groupe de la GUE-NGL et la progression de l'idée d'une alternative à gauche en Europe sont des signes encourageants.

Un exécutif départemental est convoqué le 4 juin, le Conseil national se réunit le 14 et 15 juin, un Conseil départemental est prévu le 18 juin, D’ici là les communistes vont se réunir pour débattre et prendre des initiatives en lien avec la situation nationale, les luttes, le mouvement social. Nous accueillerons les nouveaux adhérents de l’année le 21 juin à la Fédération, une Conférence nationale a été décidée pour l’automne, après la Fête de l’HUMANITE. On imagine que celle-ci, sera d’ailleurs dans ce contexte, un point fort de débats et d’échanges et la diffusion de la vignette (qui sera disponible début juin), un moyen politique important pour évoquer avec les gens ces moments qui ont rythmé durant plusieurs mois la vie de notre pays et leur suite concrète.

Une feuille de route offensive, qui indique, que nous ne renonçons pas, malgré les obstacles, à trouver une issue pour dégager une perspective, réelle, sur fond de rupture avec ce système rompu aux thèses libérales, qui ne pourra trouver son ampleur que dans un mouvement social et politique de l’ampleur d’un Front populaire du XXIème siècle ? Un grand chantier ? Assurément.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.