Fédération de l'Essonne

Fédération de l'Essonne
Accueil
 

Déclaration de Pierre LAURENT

Déclaration de Pierre Laurent

  • "Créer, c’est résister. Résister, c’est créer" - On vous fait un dessin

 
 
 

Le PCF de l'Essonne lance un appel aux élus et aux citoyens contre le redécoupage autoritaire des agglomérations

Fin août, le Préfet de Région a rendu sa copie sur le redécoupage des agglomérations qui prévoit le regroupement obligatoire des communes en de gigantesques territoires. En Essonne, ce projet découperait notre département en 3 grandes agglomérations de 300 000 à 800 000 habitants !

Ces hyper-structures ne présagent rien de bon pour les populations, les services publics, nos communes.

Les citoyens seraient davantage encore éloignés des lieux de décision. C’est  la démocratie qui est en danger !

Cela se ferait dans un contexte de très fortes réductions  des dotations de l’Etat aux collectivités locales, avec comme conséquence le recul des services publics locaux. C’est ce que dénonce l’Association des Maires de France : « Une diminution de 11 milliards d’Euros de façon continue jusqu’en 2017, soit une baisse cumulée de 28 Milliards d’euros sur la période 2014-2017 ».

Ce projet  de regroupement des communes est un acte technocratique qui ne tient pas compte des réalités de notre département.

Les élus et les populations n’ont pas été concertés alors que, s’il était retenu, il remettrait en cause le rôle de nos communes, nos territoires et leurs cohérences et ce qui s’y rattache et fait la vie des Essonniennes et des Essonniens : logement, cadre de vie et environnement, maîtrise de l’urbanisme, fiscalité, projets communs, coopérations mutuellement avantageuses, emploi et développement économique…

Nous ne pouvons l’accepter. Aussi nous appelons tous les élus de l’Essonne à refuser le projet du gouvernement de ce nouveau schéma territorial, qui met en compétition les territoires, à se mobiliser ensemble pour défendre les intérêts des populations, nos communes, nos territoires, les moyens pour faire vivre les services publics locaux.

Sans doute, nos approches, nos sensibilités peuvent être diverses, mais le sujet est grave. Il nécessite un large refus du projet présenté par l’Etat, pour que celui-ci n’impose pas ses choix et entende des propositions pour de vraies coopérations intercommunales répondant aux besoins des Essonniennes et des Essonniens. Plusieurs collectivités ont déjà exprimé cette position.

Dans cet esprit, nous sommes disponibles pour toute rencontre départementale favorisant cet objectif.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.