Fédération de l'Essonne

Fédération de l'Essonne
Accueil
 

Déclaration de Pierre LAURENT

Déclaration de Pierre Laurent

  • "Créer, c’est résister. Résister, c’est créer" - On vous fait un dessin

 
 
 

Pas de trêve syndicale pour le maire UMP de Viry

Nous venons d’apprendre que le nouveau Maire UMP de Viry Châtillon maintient sa volonté de voir l’Union Locale du syndicat CGT « quitter les lieux » et de ne plus participer au fonctionnement financier du bâtiment en dépit d’un accord entre plusieurs communes. Après le coup de l’Amin Théâtre, véritable attaque contre la Culture, dont il a été débouté par la justice, ce sont les syndicats qui sont dans sa ligne de mire.

Dans cette « Maison des syndicats, seule la CGT est présente et active, elle a donc proposé des solutions à cette expulsion, rien n’y fait, Monsieur Vilain maintient sa position ! Quelle conception du droit des salariés, de tous les travailleurs, des privés d’emploi a-t-il donc ?

Alors que les salariés subissent les politiques d’austérité du gouvernement, au moment où le chômage augmente en Essonne, (+2,4% en un mois soit 1320 personnes supplémentaires sans emploi et 78 800 personnes au total), Monsieur Villain considère-t-il, comme le Medef, que les droits des travailleurs sont exorbitants et que des locaux syndicaux pour les accueillir, les conseiller sont encore trop nombreux ?

Notre conception est toute autre, le Parti communiste français propose que les salariés aient, tout au contraire, davantage de droits dans les entreprises en particulier sur l’utilisation des aides publiques versées et sur la réalité des motifs de suppressions d’emploi.

Nous exigeons, que le maire abandonne son projet de fermeture de l’Union Locale et que s’ouvre réellement, une discussion afin que les travailleurs, les retraités ou les privés d’emploi et les syndicalistes puissent disposer de solutions et de moyens durables. Le syndicat CGT, via l’Union Départementale vient de lancer une pétition à cet effet.

Les salariés et leurs syndicats peuvent compter sur notre soutien face à cette attaque contre leur droit élémentaire à l’exercice de leur mandat syndical, à leur mission d’intérêt général. 

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.