Fédération de l'Essonne

Fédération de l'Essonne
Accueil
 
 
 
 

Hôpital Sud-Francilien : La grande pompe ne peut cacher la misère.

Manuel Valls et Marisol Touraine sont venus vendredi à Corbeil-Essonnes pour inaugurer
officiellement le Centre Hospitalier Sud Francilien (CHSF)...Trois ans après son
ouverture !
Le chef du Gouvernement et sa ministre des Affaires sociales et de la santé ne viennent
pas pour saluer le travail et l’implication des salariés, puisque le personnel est écarté de la
cérémonie.
Il ne s’agit pas non plus de souligner l’action des élus, associations et citoyens qui ont
permis la sortie du Partenariat Public Privé qui a gangréné la création de l’établissement
en le livrant à l’appétit du groupe Eiffage.
Mais le plus choquant est que cette action marketing se déroule sur fond de crise grave de
notre système de santé. Cette inauguration tardive et en grande pompe du CHSF ne peut
masquer les graves problèmes que rencontrent tous les centres de santé en Essonne.
Fermetures de la réanimation à Arpajon et de la maternité à Dourdan, fermeture de
services à Perray-Vaucluse, fermeture en néonatalogie à Longjumeau, fusion pour
Longjumeau et Orsay, mesures d’économies au CHSF...
La gestion même des établissements s’éloigne de plus en plus des besoins des
populations. Les 3 éme assises départementales de la santé ont démontré que 28 % des
essonniens ont renoncé un jour à se faire soigner et que 69 % pensent que notre système
de santé se dégrade.
Ces choix austéritaires sont bien sûr néfastes pour les populations, mais ils le sont aussi
pour notre économie à double titre : la réduction drastique des dépenses de santé conduit
à un ralentissement de l’activité du pays et les déficits de soins des personnes entrainent
une aggravation de leur état général qui pèsera d’autant plus sur la Sécurité Sociale par la
suite...
Ce qu’il faut, Monsieur le Premier Ministre, Madame la Ministre, c’est rendre au Services
publics de santé les moyens qui lui font cruellement défaut, c’est œuvrer avec les
personnels et les usagers pour améliorer et moderniser les soins. Dans un pays riche
comme le nôtre, il nous faut réorienter l’argent vers un système efficace, cogéré avec les
élus et les usagers, pour que chacun puisse bénéficier des avancées scientifiques et
technologiques du XXIème siècle.
Retrouvons-nous ce soir à 17 h à l’Hôpital Sud Francilien pour exiger des moyens pour
nos services publics.
Les communistes de l’Essonne, vous invitent à une rencontre publique sur les services
publiques le Mercredi 10 Juin 2015 à 19h à Morsang sur Orge.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.