Fédération de l'Essonne

Fédération de l'Essonne
Accueil
 
 
 
 

LA GAUCHE EN QUESTIONS

C'est une belle et intéressante soirée de réflexion qui s'est tenue mardi 19 janvier, à Massy, à l'initiative des sections de Massy, Nord-Essonne et Val d'Yvette. Une quarantaine de communistes et sympathisants du territoire mais aussi de l'Hurepoix et de Fleury-Mérogis débattaient sur le thème "La Gauche en question" en présence de Guillaume Roubaud-Quashié, directeur de la Revue du Projet. C'est d'ailleurs le dossier que la Revue avait consacré à ce sujet en octobre dernier qui avait inspiré cette initiative.
C'est quoi la gauche ? Des constats s'imposent. Ça n'a pas toujours eu le même sens selon les périodes. L'irruption du PCF dans le paysage politique a contribué à mettre les questions de classe au cœur de la gauche. Et malgré les trahisons de plusieurs gouvernements qui s’en sont réclamé, malgré la prise de distance d’un nombre croissant de Français, elle reste une référence qui garde du sens pour des millions de gens.
Faudrait-il alors se débarrasser de cette référence encombrante pour être “simplement” communiste ? L’important serait-il de définir la gauche, de distinguer et qualifier les différents courants qui la composent, d’en exclure certains ? Ou faut-il plutôt engager les luttes politiques et les batailles idéologiques pour conquérir l'hégémonie des idées, renouer avec les classes populaires, rassembler sur des contenus de transformation sociale, et mettre en échec les tentatives du social-libéralisme européen d'exclure de la gauche toute contestation révolutionnaire du capitalisme au profit des discours d'adaptation ?
Autrement dit : voulons-nous toujours être de gauche et dans ce cas, comment conjuguer nécessité de rassemblement majoritaire et capacité des communistes à faire vivre un projet de transformation sociale ? Le travail entrepris par les communistes autour de La France en Commun ne constitue-t-il pas un élément essentiel de la réponse à apporter à ces débats ? Et si nous passions moins de temps à expliquer ce qui ne va pas qu'à mettre en débats des propositions alternatives qui dessinent un autre possible ? Quelles peuvent être les leçons à tirer des expériences grecque de Syriza ou espagnole de Podemos ?
Ce mardi soir, il s'agissait moins de trouver toutes les solutions que d'engager le débat en prenant la mesure des multiples contradictions et de la complexité des réponses à construire. Ce sera à n'en pas douter une des questions dont le congrès de juin prochain aura à débattre. Un congrès que les communistes souhaitent sans tabou mais intellectuellement exigeant comme l'ont montré les nombreuses interventions de cette soirée. Celles de Guillaume Roubaud-Quashié n'étaient pas les moins stimulantes !
Fort de ce succès unanimement salué par les participants, les trois sections à l'initiative préparent déjà la soirée suivante. Ce sera le vendredi 4 mars, à 20h00 à l’auditorium du Cinéma Jacques Tati d’Orsay et c'est l'Europe qui en sera le thème avec Anne Sabourin, représentante du PCF au Parti de la Gauche Européenne.

 

Thierry DOULAUD

secrétaire de la section de Massy

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.