Fédération de l'Essonne

Fédération de l'Essonne
Accueil
 
 
 
 

Non aux forces militaires à l’intérieur des sites du CEA

Communiqué de la Fédération de l'Essonne du PCF

Depuis le 4 juillet 2016, les salariés de la FLS (Forces Locales de Sécurité) sont en grève illimitée, à l’appel de leurs organisations syndicales. Ils refusent le déploiement de forces militaires à l’intérieur des sites du CEA.
Ces nouvelles dispositions mettraient en péril l’avenir de la FLS, dont l’efficacité, le sérieux et les compétences ne sont plus à démontrer.

Leur profession serait fortement remise en cause avec un transfert de leurs missions de protection physique vers les forces militaires et une baisse envisagée de 25 à 30 % de leur effectif.
Les salariés des FLS sont polyvalents dans l’enceinte des sites CEA et font face à tous les types d’agressions, d’intrusions et de menaces, portent secours aux victimes, interviennent en situation d’incendie ou de risques radiologiques. Ils participent à des entraînements réguliers de haut niveau et possèdent des sections cynophiles.

Tout en réaffirmant l’importance des FLS, polyvalents sur la protection physique, le secours à personne, l’incendie, les risques industriels spécifiques et les compétences pour répondre à l’ensemble du spectre de la menace et assurer la protection des personnes, des installations et des matières nucléaires du CEA sur les centres civils comme militaires.
Ils sont prêts aux adaptations, par exemple en créant un groupe de protection physique et d’intervention, basé sur le modèle du pôle cynophile, de façon à avoir des agents spécialisés et bien identifiés dans ce domaine tout en gardant la polyvalence au sein des FLS.
Les communistes de l’Essonne soutiennent le mouvement des salariés de la FLS pour conserver leurs prérogatives au sein des centres du CEA, mais ne sont pas opposé à un renforcement de la sécurité à proximité immédiate.

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.